Votre spécialiste en oméga-3 de Norvège
Livraison offerte dès 49€ d’achats

Livraison offerte dès 49€ d’achats.
+33 (0)3 62 27 94 95
info@norsan.fr

Alimentation vegane carences

ALIMENTATION VEGANE :LES NUTRIMENTS ESSENTIELS EN UN COUP D’OEIL

Comme pour tout type d’alimentation, il existe également dans le régime végan des nutriments dont l’apport réel est inférieur aux recommandations. Cela peut s’expliquer par une mauvaise disponibilité des nutriments et une faible consommation de certains groupes d’aliments. On les appelle les « nutriments critiques ».

Dans le cadre d’une alimentation mixte, les fibres alimentaires, les vitamines C et E ainsi que l’acide folique font partie des nutriments critiques. Dans certains cas s’ajoutent la vitamine B12 et le fer.

Dans le cadre d’un régime végan, une attention particulière doit être accordée aux minéraux, fer, zinc, vitamine B12 et riboflavine (vitamine B2), et il faut également veiller à un apport suffisant en acides gras oméga 3. Dans tous les régimes alimentaires, il existe un risque de carence en iode, vitamine D et calcium.

Nutriments potentiellement critiques

La vitamine B12 est l’un des nutriments critiques les plus fréquemment cités dans un régime végan. Cela s’explique par le fait que cette vitamine se trouve exclusivement en quantité suffisante dans les aliments d’origine animale.

Cependant la vitamine D, les protéines, le calcium, les acides gras oméga-3 à longue chaîne, la vitamine B2, l’iode, le zinc, le sélénium et le fer font également partie des nutriments potentiellement critiques d’une alimentation purement végétale.[1],[2]

Alimentation vegane carences
Protéines

Une alimentation purement végane peut, en principe, garantir un apport suffisant en protéines. Selon la DGE [Deutsche Gesellschaft für Ernährung, société allemande de nutrition], les protéines sont toutefois considérées comme un nutriment potentiellement critique. On trouve, par exemple, des protéines dans le cresson (84 % de protéines) et les haricots rouges (58 %).

Calcium

Vos besoins en calcium peuvent également être satisfaits avec une alimentation purement végane. Si vous mangez beaucoup de légumes verts, tels que brocoli, chou vert ou roquette, ainsi que des légumes secs variés, vous pouvez facilement atteindre l’apport recommandé de 1000 milligrammes par jour.

Les produits à base de soja, tels que le tofu, constituent aussi une bonne source de calcium. Vous pouvez, en outre, opter pour une eau minérale riche en calcium (plus de 150 milligrammes de calcium par litre). [14],[15]

Fer

Même avec une alimentation végane, il n’est pas impossible d’atteindre le besoin quotidien de 10 à 15 milligrammes de fer. Les sources végétales de fer sont principalement les légumes secs et les produits complets, les noix, les graines et certains légumes, comme la betterave.

Les femmes enceintes et les mères qui allaitent ont un besoin accru en fer. C’est pourquoi il est particulièrement important qu’elles veillent à s’assurer un bon apport en fer et à prendre, si besoin, un complément en fer.[12],[13] Comme pour les autres nutriments critiques, nous vous recommandons d’en discuter avec votre médecin traitant et d’effectuer éventuellement une prise de sang.

Afin d’améliorer l’absorption du fer végétal, vous devez consommer parallèlement des aliments contenant de la vitamine C. Vous pouvez ainsi décupler la disponibilité du fer.

Acides gras oméga-3

Votre organisme a besoin d‘acides gras oméga 3, souvent appelés « graisses saines », pour des fonctions très variées. Les oméga 3 diminuent, entre autres, la pression artérielle, dilatent les vaisseaux sanguins et renforcent le système immunitaire. Les acides gras oméga 3 les plus importants sont les suivants :

Acide eicosapentaénoïque (EPA)
Acide docosahexaénoique (DHA)
Acide alpha-linolénique (ALA)

Bien que le corps soit capable de convertir l’ALA en EPA et DHA, acides gras oméga 3 essentiels, le taux de conversion en EPA et DHA varie considérablement d’une personne à l’autre et dépend de divers facteurs (tels que l’âge, le sexe, le poids et le métabolisme). Le taux de conversion n’est en moyenne que de 0,5 à 10 % environ.

Les acides gras oméga 3 végétaux de l’huile de lin et d’autres huiles végétales constituent donc un bon complément aux acides gras oméga 3 marins que l’on trouve dans les poissons et les algues, sans toutefois les remplacer ! Pour couvrir le besoin quotidien en oméga 3 (EPA et DHA), jusqu’à 2000 mg, mieux vaut opter pour des huiles d’algues ou des capsules végétales de grande qualité.

L’huile NORSAN Omega-3 Vegan vous apporte 2.000 mg d’acides gras oméga 3 par dose journalière (5 ml, soit environ une cuillère à café), dont 609 mg d’EPA et 1.158 mg de DHA.

Vitamine D

La vitamine D est considérée comme un nutriment critique dans le régime végan comme dans tous les autres types d’alimentation. Selon la DGE, des compléments alimentaires contenant 1 500 à 2000 UI (37 à 50 microgrammes) sont recommandés et sans risque, afin de couvrir le besoin quotidien en vitamine D. En cas de carence en vitamine D, des apports plus élevés peuvent également être conseillés. Si vous absorbez déjà suffisamment de vitamine D et que vous continuez à prendre des préparations hautement dosées, vous risquez des effets secondaires, tels que des calculs rénaux et des calcifications rénales. D’où l’importance de vérifier votre niveau de vitamine D avant de prendre un supplément.

L’huile NORSAN Omega-3 Vegan contient, par ailleurs, 800 UI de vitamine D (végane) par dose journalière. La vitamine D est issue du lichen boréal. Elle est ajoutée à l’huile car c’est normalement le poisson qui apporte la vitamine D. Cette dernière soutient également l’effet des oméga 3 sur la régulation de l’inflammation et le système immunitaire.

Vitamine B12

Dans une alimentation végane sans suppléments en vitamine B12, le risque de carence est élevé. Les aliments enrichis en vitamine B12, tels que les substituts végans, les corn flakes, le muesli, les barres de céréales et les jus de fruits, contiennent de la vitamine B12 synthétique.

Des sociétés spécialisées, telles que la Deutsche Gesellschaft für Ernährung (DGE) [société allemande de nutrition], mais aussi l’organisation PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) [Pour une éthique dans le traitement des animaux], conseillent ainsi aux végan(e)s de prendre des préparations contenant de la vitamine B12.

Un apport quotidien de 4 microgrammes est recommandé. Notre corps n’absorbe en fait qu’une petite portion de la préparation de vitamine B12, c’est pourquoi de nombreuses préparations contiennent jusqu’à 1000 microgrammes par dosage quotidien. Aucune quantité maximale tolérable n’a pour le moment été définie pour la vitamine B12. Des études ont montré que des apports pouvant atteindre 1500 microgrammes n’avaient aucun effet négatif sur l’organisme.[3],[4],[5]

Zinc

Le zinc participe à plus de 200 processus métaboliques de l’organisme, dont le métabolisme des glucides, des graisses et des protéines, ainsi qu’au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Pour prévenir une carence en zinc, si vous suivez un régime végan, ce dernier doit inclure des sources de zinc végétales variées, telles que des céréales complètes, des légumes secs, des produits à base de soja, des noix et des graines. Les flocons de levure sont également riches en zinc et souvent utilisés comme alternative au fromage dans la cuisine végane.

Riboflavine (vitamine B2)

De nombreux végétaux permettent un apport suffisant de riboflavine (vitamine B2), avec 1 à 1,4 mg par jour. On trouve principalement de la vitamine B2 dans les graines oléagineuses et les noix, par exemple dans les graines de lin et les amandes, mais aussi dans les légumes secs, les céréales complètes et les légumes, tels que le brocoli ou le chou vert.

Iode

L’iode est également un nutriment critique, et pas seulement pour les végan(e)s. Pour prévenir une carence en iode, le sel de table iodé a été introduit dans de nombreux pays. Commencez donc par assaisonner vos repas quotidiens avec du sel de table iodé pour contribuer à l’apport en iode. Vous pouvez aussi utiliser du sel de mer mélangé à des algues. Limitez toutefois les quantités pour diminuer le risque d’hypertension. Intégrez donc d’autres sources d’iode dans votre alimentation. Il est bon que les femmes enceintes et les mères qui allaitent se renseignent auprès de leur médecin sur les préparations à base d’iode, car elles en ont un besoin accru. [6],[7],[8],[9]

Sélénium

Plusieurs végétaux peuvent vous assurer un apport suffisant en sélénium, un minéral essentiel.

Alternez champignons, asperges, choux, brocoli, alliacés ou encore noix du Brésil. Les légumes secs, qui représentent un élément important de l’alimentation végane contiennent aussi du sélénium. Dans l’idéal, ils devraient d’ailleurs figurer tous les jours au menu végan, notamment en raison de leur teneur en protéines.[10],[11]

Les végans ne doivent pas renoncer aux oméga 3

Nous pensons que chaque régime alimentaire contient des nutriments potentiellement critiques et que les végétaliens ou les végétariens doivent, comme tout le monde, veiller à s’assurer un apport suffisant de nutriments.

Ce n’est pas parce que l’on adopte un régime végan que l’on doit automatiquement renoncer aux acides gras oméga 3 marins (EPA et DHA).

C’est précisément pour cela que nous proposons l’huile Omega-3 Vegan. Ce produit 100 % végan est fortement dosé et contient 2000 mg d’oméga-3 (EPA et DHA) par dose journalière.

 

Nous tenons à préciser qu’il s’agit de simples recommandations et que vous devez toujours consulter votre médecin si vous avez des questions spécifiques. Une analyse sanguine peut fournir des informations précises sur vos besoins en nutriments. 

Alimentation vegane carences

LES PRODUITS NORSAN Omega-3 VEGAN

À l’huile d’algue Schizochytrium sp. et 100 % végan

  • Norsan Omega 3 Vegan

    Omega-3 Vegan

    27,00 
    100 % vegan et sans poisson !
      • 2000 mg d'oméga-3 par dose journalière (5 ml)
      • Huile végétale d'algue
      • Teneur élevée en DHA et EPA
      • Huile d'olive biologique vierge extra comme antioxydant
      • Vitamine D3 végane (800 UI)
      • Culture non polluante et respectueuse de l'environnement
      • Saveur agréable de citron
  • Norsan Omega 3 Vegan Capsules

    Omega-3 Vegan Capsules

    24,00 
    100% vegan et sans poisson !
    • 1400 mg d'omega-3 (EPA & DHA) par dose journalière (3 capsules)
    • Huile végétale d'algue marine
    • Culture non polluante et respectueuse de l'environnement
    • Extrait de romarin comme antioxydant
    • Sans reflux
    • Idéal en voyage ou en déplacement
  • Promo ! Norsan Omega 3 Vegan + Vegan Capsules

    Pack Omega-3 Vegan

    45,90 
    100 % vegan et sans poisson !
      • Pack Omega-3 Vegan (100 ml) + Omega-3 Vegan Capsules (60 capsules)
      • 10% de remise
      • Idéal pour tester et choisir la meilleure option

Références :

[1] Deutsche Gesellschaft für Ernährung e.V., „Vegane Ernährung – DGE rät zu Nährstoffpräparaten und qualifizierter Beratung“. https://www.dge.de/presse/pm/vegane-ernaehrung-dge-raet-zu-naehrstoffpraeparaten-und-qualifizierter-beratung/ (14.09.2020).

[2] L. Baroni u. a., „Vegan Nutrition for Mothers and Children: Practical Tools for Healthcare Providers“, Nutrients, Bd. 11, Nr. 1, Dez. 2018, doi: 10.3390/nu11010005.

[3] Deutsche Gesellschaft für Ernährung e.V., „Neuer Referenzwert für die Vitamin-B12-Zufuhr“. https://www.dge.de/presse/pm/neuer-referenzwert-fuer-die-vitamin-b12-zufuhr/ (zugegriffen 14.09.2020).

[4] PETA Deutschland e.V., „Vitamin B12: Die wichtigsten Infos bei veganer Ernährung“. https://www.peta.de/b12 (zugegriffen 14.09.2020).

[5] D. B. Niemann, „Risiken einer Supplementation von Vitaminen und Mineralstoffen“, Oktober, S. 27, 2012.

[6] Deutsche Gesellschaft für Ernährung e.V., „Ausgewählte Fragen und Antworten zu veganer Ernährung“. https://www.dge.de/wissenschaft/weitere-publikationen/faqs/vegane-ernaehrung/ (zugegriffen 14.09.2020).

[7] „Deutschen Gesellschaft für Ernährung e. V., ‚Vegane Ernährung – Position der Deutschen Gesellschaft für Ernährung‘“. Zugegriffen: Apr. 14, 2020. [Online]. Verfügbar unter: https://www.ernaehrungs-umschau.de/fileadmin/Ernaehrungs-Umschau/pdfs/pdf_2016/04_16/EU04_2016_M220-M230_korr.pdf.

[8] J. M. Knies, „Algen und Algenprodukte als neuartige Lebensmittel“, Feb. 15, 2017. https://www.ernaehrungs-umschau.de/print-artikel/15-02-2017-algen-und-algenprodukte-als-neuartige-lebensmittel/ (zugegriffen 14.09.2020).

[9] Deutsche Gesellschaft für Ernährung e.V., „Ausgewählte Fragen und Antworten zu Chlorid“. https://www.dge.de/wissenschaft/weitere-publikationen/faqs/chlorid/#c4084 (zugegriffen 14.09.2020).

[10] „Deutschen Gesellschaft für Ernährung e. V., ‚Vegane Ernährung – Position der Deutschen Gesellschaft für Ernährung‘“. Zugegriffen: Apr. 14, 2020. [Online]. Verfügbar unter: https://www.ernaehrungs-umschau.de/fileadmin/Ernaehrungs-Umschau/pdfs/pdf_2016/04_16/EU04_2016_M220-M230_korr.pdf.

[11]  V. Melina, W. Craig, und S. Levin, „Position of the Academy of Nutrition and Dietetics: Vegetarian Diets“, J. Acad. Nutr. Diet., Bd. 116, Nr. 12, S. 1970–1980, 2016, doi: 10.1016/j.jand.2016.09.025.

[12] National Institute of Health, „Office of Dietary Supplements – Omega-3 Fatty Acids“. https://ods.od.nih.gov/factsheets/Omega3FattyAcids-HealthProfessional/ (zugegriffen 14.09.2020).

[13] Der kleine Souci, Fachmann, Kraut. Lebensmitteltabelle für die Praxis. Stuttgart: Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft mbH Stuttgart, 2004.

[14] „Deutschen Gesellschaft für Ernährung e. V., ‚Vegane Ernährung – Position der Deutschen Gesellschaft für Ernährung‘“. Zugegriffen: 14.09.2020, https://www.ernaehrungs-umschau.de/fileadmin/Ernaehrungs-Umschau/pdfs/pdf_2016/04_16/EU04_2016_M220-M230_korr.pdf.

[15] Deutsche Gesellschaft für Ernährung e.V., „Calcium“. https://www.dge.de/wissenschaft/referenzwerte/calcium/ (zugegriffen 14.09. 2020).