Livraison offerte dès 49€ d’achats – Remise dès 3 produits achetés
MenuMenu

Maigrir avec les oméga 3 ?

Cet article vise à déterminer si la consommation régulière de poisson ou d’acides gras oméga 3 a une influence sur le poids corporel. Nous résumons ici les résultats d’une récente étude américaine sur ce sujet, qui a été publiée en 2019 dans “The American Journal of Clinical Nutrition”.

Protocole d’étude

La prédisposition génétique à l’obésité a été définie à l’aide d’un système de score de risque génétique. Les segments héréditaires susceptibles d’influencer le rapport poids-taille ont été examinés en détails chez chaque sujet. Sur la base de cet examen, un score de risque de surpoids a été déterminé pour chaque sujet. Une valeur de risque élevée signifie donc que la prédisposition génétique à l’obésité est particulièrement forte.

Les sujets ont également été répartis en 4 groupes en fonction de la fréquence de leur consommation de poisson ou d’oméga 3. Le groupe 1 comprenait les sujets qui consommaient du poisson ou des acides gras oméga 3 moins d’une fois par semaine. Le groupe 4, quant à lui, comprenait les sujets dont la consommation de poisson ou d’acides gras oméga 3 faisait partie de leur alimentation quotidienne.

L’effet des acides gras oméga 3 sur le poids corporel

Les résultats des trois études (NHS, HPFS et WHI) ont montré qu’une consommation élevée de poisson et d’acides gras oméga 3 atténuait la prise de poids génétiquement déterminée. Ceci était particulièrement flagrant dans l’IMC (indice de masse corporelle) des sujets, qui mesure le poids par rapport à la taille. Une consommation suffisamment élevée d’oméga 3 ainsi que de poisson a eu un effet positif à long terme sur l’évolution de l’IMC des sujets.

Le groupe dont la consommation de poisson et d’acides gras oméga 3 était la plus élevée présentait l’influence génétique la plus faible. En d’autres termes, dans ce groupe, la prédisposition génétique à l’obésité a eu le moins d’effet sur l’évolution à long terme de l’IMC.

Prise de poids inexpliquée

Il n’est pas rare de prendre un à deux kilos par an une fois la quarantaine passée. Les personnes concernées sont souvent désemparées. Elles ne peuvent pas expliquer pourquoi leur poids augmente d’année en année alors que leurs habitudes alimentaires restent pratiquement inchangées, et se demandent comment contrer cette évolution.

Facteurs influençant le poids corporel

Il a été démontré par des études scientifiques que la prise de poids régulière à un âge avancé est fortement déterminée non seulement par le mode de vie mais également par des facteurs héréditaires. Toutefois, de plus en plus de données suggèrent qu’un apport élevé en acides gras oméga-3 pourrait atténuer la prise de poids déterminée génétiquement.

Une étude récente s’est penchée sur la relation entre la prédisposition génétique individuelle d’une personne et l’évolution de son poids corporel. Cette étude visait à déterminer si une consommation élevée de poisson et/ou d’acides gras oméga 3 marins pouvait atténuer la prise de poids génétiquement déterminée.

La corrélation entre les caractéristiques génétiques et la consommation régulière de poisson a fait l’objet d’un suivi et d’une évaluation approfondie auprès de 24 000 sujets de la Nurses’ Health Study (NHS), de la Health Professionals Follow-Up Study (HPFS) et de la Women’s Health Initiative (WHI) sur une période de plus de six ans.

Les oméga 3 font-ils alors maigrir ?

Dans l’étude décrite ci-dessus, les chercheurs sont arrivés à la conclusion qu’une consommation élevée de poisson ou d’oméga 3 contrebalance la prise de poids régulière au cours de la vie. Plus précisément, il a été démontré que les oméga 3 atténuent l’effet des facteurs génétiques à l’origine de cette évolution.

Il est évident que les acides gras oméga 3 ne peuvent pas à eux seuls faire maigrir. L’activité physique et un mode de vie sain restent les fondements principaux de tout traitement thérapeutique de l’obésité. Toutefois, les acides gras oméga 3 peuvent être une composante thérapeutique importante.

Les produits norsan les plus vendus

  • Norsan Omega 3 Total Citron

    Omega-3 Total

    24,00 
      Bon pour le cœur, la vision et le cerveau
    • 2000 mg d’oméga-3 par dose journalière (8 ml)
    • Huile de poisson naturelle issue d’une pêche sauvage et durable
    • Teneur élevée en EPA
    • 100 % naturelle – non concentrée
    • Huile d’olive biologique vierge extra comme antioxydant
    • Vitamine D3 (800 UI)
    • Purifiée et débarrassée des polluants, PCB et métaux lourds
    • Saveur agréable : saveur citron ou nature
  • Norsan Omega 3 Vegan

    Omega-3 Vegan

    27,00 
    100 % vegan et sans poisson !
      • 2000 mg d'oméga-3 par dose journalière (5 ml)
      • Huile végétale d'algue
      • Teneur élevée en DHA et EPA
      • Huile d'olive biologique vierge extra comme antioxydant
      • Vitamine D3 végane (800 UI)
      • Culture non polluante et respectueuse de l'environnement
      • Saveur agréable de citron
  • Norsan Omega 3 Arktis

    Omega-3 Arktis

    12,00 
    Bon pour le cœur, la vision et le cerveau
    • 2000 mg d'oméga-3 par dose journalière (10 ml)
    • Huile de foie de morue issue d'une pêche sauvage et durable en Arctique
    • Teneur élevée en DHA
    • 100 % naturelle - non concentrée
    • Vitamine D3 (800 UI)
    • Purifiée et débarrassée des polluants, PCB et métaux lourds
    • Saveur agréable de citron