Votre spécialiste en oméga-3 de Norvège info@norsan.fr +33 (0)3 62 27 94 95

Omega 3 Alzheimer

Prévenir l’Alzheimer avec les acides gras oméga-3 marins

Résumé d’un chapitre du livre « Huile d’algue – La révolution nutritionnelle venue de la mer » (1) du Dr Michael Nehls ─ et quelques conseils additionnels.

Dans son livre « Huile d’algue – La révolution nutritionnelle venue de la mer » (1), le médecin et généticien moléculaire Dr Michael Nehls explique que la maladie d’Alzheimer, considérée comme incurable, peut être prévenue avec succès. Aux premiers stades de la maladie, celle-ci peut même être guérie. Les acides gras oméga-3 marins, comme ceux que l’on trouve dans l’huile d’algue, jouent un rôle essentiel dans la prévention et la thérapie. Vous trouverez ci-dessous un résumé du chapitre « Alzheimer » de son livre ainsi que des informations complémentaires.

Définition : Qu’est-ce que l‘Alzheimer ?

Le terme “démence” recouvre un total de 50 maladies différentes dans lesquelles les performances du cerveau sont continuellement réduites au fur et à mesure que la maladie progresse. La maladie d’Alzheimer est la forme la plus courante de démence et représente environ deux tiers de tous les cas de démence.

La maladie d’Alzheimer se caractérise par la dégénérescence précoce des cellules nerveuses dans ce qu’on appelle l’hippocampe. Il s’agit d’une structure cérébrale jumelée, de la taille d’un pouce, située dans la région temporale du cerveau, qui contient la mémoire à long terme de toutes nos expériences et pensées personnelles. L’hippocampe se souvient de ce que nous avons vécu ou pensé, quand et où, et comment nous l’avons ressenti. Dans le même temps, il régule notre sentiment de stress.

Omega 3 Alzheimer
De fait, au cours de la maladie, les symptômes suivants apparaissent :
  • Augmentation des problèmes de mémorisation et perte de mémoire
  • Troubles de l’orientation spatiale et temporelle
  • Difficultés à planifier et à réaliser des objectifs
  • Augmentation du niveau de stress et peur des nouvelles expériences
Au fur et à mesure que la maladie progresse, d’autres zones du cerveau sont touchées. Il s’ensuit :
  • Altération de la capacité de jugement et de réflexion
  • Diminution de la faculté de parler

La personnalité et le comportement des personnes atteintes changent également au cours de la maladie d’Alzheimer. Comme l’ampleur des différents troubles augmente avec le temps, les personnes atteintes ont de plus en plus de mal à faire face à la vie quotidienne.

Le fonctionnement d’un cerveau en bonne santé

Le cerveau n’est pas soumis à des mutations constantes uniquement pendant l’enfance. À l’âge adulte également, la structure du cerveau et les plus de 100 milliards de cellules qui composent notre système nerveux sont constamment remodelées. Pour transmettre des signaux d’une cellule nerveuse à une autre, nous avons besoin d’un grand nombre de synapses. Chacune d’entre elles est régulièrement contrôlée afin de vérifier si elle est encore utile à notre organisme. Si ce n’est pas le cas, la synapse se dégrade.

Toutefois, de nouvelles synapses se forment en permanence. Elles sont capables d’enregistrer les perceptions sensorielles et le vécu et de les relier aux expériences du passé. Les cellules nerveuses elles-mêmes sont également renouvelées en permanence, de sorte que même les cellules nerveuses déjà créées chez le foetus restent fonctionnelles même à un âge avancé.

Cela est non seulement utile pour la qualité de vie, mais aussi une condition préalable pour la transmission des acquis à la génération suivante. Cette capacité, vitale pour l’homme, nous la devons notamment au centre de la mémoire de notre cerveau, l’hippocampe, qui possède la faculté unique de former de nouvelles cellules cérébrales tout au long de la vie.

L’importance des acides gras oméga-3 pour la fonction cérébrale

Le cerveau est composé d’environ 60 % d’acides gras insaturés. Notamment l’acide gras oméga-3 marin DHA est un élément constitutif important des membranes cellulaires du cerveau. Cependant, comme le corps humain ne peut pas produire lui-même les acides gras oméga-3 marins, ceux-ci doivent être apportés de manière régulière par l’alimentation. Si le cerveau manque de DHA, ce sont d’autres acides gras qui s’introduisent dans les membranes à sa place. Dans ce cas, les synapses et les cellules cérébrales ne peuvent pas se renouveler et se régénérer de manière suffisante. La conséquence est que l’hippocampe en particulier commence à rétrécir au lieu de se développer à vie, comme cela serait naturel. Il en résulte une limitation des fonctions cérébrales et donc une réduction des performances mentales.

Les effets de la maladie d’Alzheimer sur le cerveau

La phase initiale de la maladie d’Alzheimer se caractérise par une atteinte de l’hippocampe. La destruction de l’hippocampe est le résultat d’une anomalie chronique dans la formation de nouvelles cellules hippocampiques, d’une dégradation continue des cellules nerveuses existantes ainsi que d’une destruction et d’une défaillance de toutes les synapses qui stockent nos souvenirs personnels. L’hippocampe se dégrade progressivement et finit par être détruit. Comme tous nos souvenirs significatifs sur le plan émotionnel y sont stockés, ils sont de plus en plus oubliés à mesure que la maladie progresse.

Dans la maladie d’Alzheimer, un rôle crucial est joué par ce que l’on appelle la bêta-amyloïde. Il s’agit d’une substance importante pour la fonction cérébrale, indispensable pour stocker de nouveaux souvenirs. La bêta-amyloïde se forme dans l’hippocampe lorsque nous sommes éveillés et se décompose à nouveau pendant le sommeil afin que nous soyons en mesure de nous forger de nouvelles impressions le jour suivant.

Si l’équilibre entre formation et décomposition est rompu par un mode de vie malsain et inadapté, un excès de bêta-amyloïde s’accumule dans l’hippocampe. Cela conduit à la formation de la toxine dite d’Alzheimer. C’est une toxine neuronale qui accélère la progression de la maladie d’Alzheimer.

Causes de la maladie d’Alzheimer : acides gras trans et carence en oméga-3

Les aliments contenant une forte proportion d’acides gras trans sont étrangers à l’espèce humaine. Les graisses trans se forment lorsque des huiles végétales initialement saines sont hydrogénées de manière industrielle en vue de produire des graisses à tartiner. Les graisses trans se retrouvent en quantité particulièrement importante dans les fast-foods et les plats préparés, mais aussi dans les produits de boulangerie tels que les croissants, les beignets et les biscuits. Cependant, les acides gras trans peuvent également se former en cuisine lorsque l’on fait frire des aliments dans une poêle. C’est le cas lorsque les huiles ayant une forte teneur en acides gras insaturés sont fortement chauffées pendant une longue période.

Une alimentation pauvre en acides gras oméga-3 marins DHA et EPA a également un effet néfaste. Ces deux acides gras se trouvent presque exclusivement dans les algues marines et les poissons. Ainsi, les études cliniques ont démontré que presque tous les patients atteints de la maladie d’Alzheimer présentaient une carence en acides gras oméga-3. Et ce, dès la phase précoce de la maladie, dans laquelle seul l’hippocampe est touché.

Prévenir et traiter la maladie d’Alzheimer avec les acides gras oméga-3

Le Dr Nehls note dans son livre que le régime alimentaire occidental actuel est souvent également déficient en plusieurs nutriments. Le manque d’acides gras oméga-3 marins est important et est à prendre au sérieux. En raison de l’importance des acides gras oméga-3 marins en tant que constituants essentiels du cerveau et de leur effet en tant que messagers hormonaux qui stimulent la croissance du cerveau et contrecarrent les processus inflammatoires chroniques, leur utilisation pour la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer doit être envisagée sans alternative.

L’effet des acides gras oméga-3 marins dans la maladie d’Alzheimer

Il y a plusieurs raisons au fait que l’acide gras oméga-3 marin DHA seul ait déjà montré des effets notables dans la prévention et le traitement de la maladie d’Alzheimer. D’une part, un apport suffisant en DHA permet de corriger une carence existante en un constituant essentiel de notre cerveau. D’autre part, l’organisme produit plusieurs hormones tissulaires à partir de l’acide gras oméga-3 DHA. Celles-ci contribuent à réduire la production excessive de toxine d’Alzheimer et à affaiblir les mécanismes de la maladie d’Alzheimer, qui, sinon, détruirait l’ensemble du cerveau en commençant par l’hippocampe. En outre, les substances actives émanant des acides gras oméga-3 EPA et DHA atténuent l’inflammation chronique du cerveau, qui est non seulement la cause mais aussi le résultat de l’avancée du processus de la maladie d’Alzheimer. Un autre effet positif des acides gras oméga-3 est qu’ils augmentent les chances de survie non seulement des cellules cérébrales nouvellement formées, mais aussi des cellules plus anciennes.

Ainsi, plus la proportion d’acides gras oméga-3 marins DHA et EPA est élevée dans l’organisme (index oméga-3), plus le volume de l’hippocampe est important, ce qui constitue un facteur de protection essentiel contre la maladie d’Alzheimer.

(1) « Algenöl – Die Ernährungsrevolution aus dem Meer »

Conclusion

Afin de pouvoir prévenir une potentielle maladie d’Alzheimer, il convient de veiller à un apport suffisamment élevé en acides gras oméga-3 marins tout au long de la vie. Si la maladie d’Alzheimer est déjà déclarée, ces acides gras oméga-3 contribuent à stopper la progression de la maladie à ses premiers stades et à restaurer la capacité à faire face à la vie quotidienne.

Toutefois, une guérison complète nécessite de traiter toutes les carences existantes dans tous les domaines de la vie qui favorisent le développement de la maladie d’Alzheimer. Sur la base de ce principe, le Dr Michael Nehls a développé un concept de thérapie efficace qui est utilisé dans la pratique quotidienne de nombreux médecins et thérapeutes.

Le Dr Michael Nehls est chercheur théoricien en médecine et généticien moléculaire. Il a été l’un des principaux chercheurs en génomique dans des universités et entreprises de biotechnologie en Allemagne et aux États-Unis, où il a décrypté les causes de diverses maladies héréditaires. Depuis 2007, il travaille en tant que rédacteur scientifique médical indépendant dans le but d’expliquer de manière compréhensible les causes des maladies de civilisation.

Dans son livre “Huile d’algue – La révolution nutritionnelle venue de la mer”, le Dr Nehls résume ses connaissances sur les acides gras oméga-3 marins issus de l’huile végétale d’algue. On y apprend, entre autres, pourquoi les carences en oméga-3 sont à l’origine de nombreuses maladies de civilisation telles que les accidents vasculaires cérébraux, les crises cardiaques, le diabète, la maladie d’Alzheimer, la dépression et le cancer. Son livre n’a pas été traduit en français et n’est donc pas disponible dans notre boutique.

Omega 3 Alzheimer

PRODUITS NORSAN RICHES en oméga-3 EPA & DHA

2000 mg d’oméga-3 EPA et DHA par dose journalière

  • Norsan Omega 3 Total Citron

    Omega-3 Total

    24,00 
    Bon pour le cœur, la vision et le cerveau
    • 2000 mg d’oméga-3 par dose journalière (8 ml)
    • Huile de poisson naturelle issue d’une pêche sauvage et durable
    • Teneur élevée en EPA
    • 100 % naturelle – non concentrée
    • Huile d’olive biologique vierge extra comme antioxydant
    • Vitamine D3 (800 UI)
    • Purifiée et débarrassée des polluants, PCB et métaux lourds
    • Saveur agréable : saveur citron ou nature
  • Norsan Omega 3 Vegan

    Omega-3 Vegan

    27,00 
    100 % vegan et sans poisson !
      • 2000 mg d'oméga-3 par dose journalière (5 ml)
      • Huile végétale d'algue
      • Teneur élevée en DHA et EPA
      • Huile d'olive biologique vierge extra comme antioxydant
      • Vitamine D3 végane (800 UI)
      • Culture non polluante et respectueuse de l'environnement
      • Saveur agréable de citron
  • Norsan Omega 3 Arktis

    Omega-3 Arktis

    12,00 
    Bon pour le cœur, la vision et le cerveau
    • 2000 mg d'oméga-3 par dose journalière (10 ml)
    • Huile de foie de morue issue d'une pêche sauvage et durable en Arctique
    • Teneur élevée en DHA
    • 100 % naturelle - non concentrée
    • Vitamine D3 (800 UI)
    • Purifiée et débarrassée des polluants, PCB et métaux lourds
    • Saveur agréable de citron